Vaccinés mais pas déconfinés !

08 avril 2021 à 14h21

Un retraité de 83 ans a déposé un référé-liberté devant le Conseil d'État. Il demande de lever le confinement pour les personnes ayant reçu leurs deux doses de vaccin. Une situation que refuserait le gouvernement

Avoir eu ses deux doses de vaccin n'est pas significatif d'un retour à la liberté. Sur ce sujet, un retraité de 83 ans a déposé un recours devant le Conseil d'État pour demander de lever les mesures pour les personnes vaccinées. Mais selon un document consulté par nos confrères d'Europe 1, le gouvernement refuserait d'accéder à cette demande. En effet, l'exécutif parlerait "d'efficacité partielle" du vaccin et une "efficacité devenue particulièrement contingente avec l'arrivée des nouveaux variants".

Une audience mardi

Dans l'attente d'un passeport vaccinal européen qui devrait arriver début juin pour réguler les déplacements, l'octogénaire a donc décidé de faire appel à la justice. Ainsi, le référé-liberté déposé doit être examiné par le Conseil d'État mardi prochain à 9 heures. Mais si les avocats de cet homme s'appuient sur plusieurs études, le ministre de la Santé, Olivier Véran, estime prématuré de faire cette différenciation entre les personnes vaccinées et non-vaccinées.

Hormis les deux arguments évoqués précédemment, Olivier Véran précise que "les personnes vaccinées sont aussi celles qui sont les plus exposées aux formes graves et aux décès en cas d’inefficacité initiale du vaccin ou de réinfection post-vaccinale ou de la virulence d’un variant". Avant de conclure : "le vaccin n'empêche pas de transmettre le virus aux tiers. L’impact de la vaccination sur la propagation du virus n’est pas encore connu." De quoi semer encore plus le doute dans certains esprits.

Rémy SAVARIT (Illustration Pixabay)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article