Tournois de football : la solution à l'étude !

02 mars 2021 à 10h56

En visite à Bordeaux dans le cadre de sa campagne électorale avant les élections présidentielle de la FFF, Noël Le Graët a évoqué l'avenir du football amateur. Un avenir qui s'assombrit de jour en jour. Pourtant, l'actuel président de la 3F reste optimiste.

Garder le rythme. L'arrêt des compétitions est sur toutes les lèvres des amateurs de football. Les championnats, vont-ils pouvoir reprendre ? La question reste en suspens. Et ce n'est pas la président de la Fédération Française de Football qui dira le contraire. Noël Le Graët était en déplacement du côté de Bordeaux ce lundi. En pleine campagne électorale pour briguer un nouveau mandat, il est revenu sur la période actuelle au micro de NA Radio. 

Bien évidemment, mettre en place un protocole à l'image de la Coupe de France n'est pas possible. "On l'a fait pour 250 clubs. Mais le faire pour l'ensemble du territoire, actuellement, c'est exclu." Une période délicate, certes, mais la saison blanche n'est pourtant pas à l'ordre du jour. Avant de poursuivre : "si l'État ne permet pas de reprendre avant la fin du mois, c'est injouable". Des propos qui font écho à une actualité bouillante. La ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu s'est d'ailleurs exprimée sur le sujet ce mardi matin.

La douche froide

Une attente qui paraît interminable. "Un mois", c'est la deadline qu'a fixé le président de la 3F. Pourtant, l'ancienne nageuse a indiqué que le sport amateur ne redémarrerait pas avant "au moins un mois". "En fonction de l'évolution sanitaire, territoire par territoire, on pourra revenir à une pratique pour tous en intérieur et en extérieur avec peut-être un passage comme en novembre où les mineurs étaient privilégiés par rapport aux adultes" a-t-elle précisé.

Des tournois de substitution ?

On le sait, être sportif veut aussi dire, garder une condition physique. Mais également entretenir un esprit de compétition. Si la saison ne reprend pas, des alternatives pourraient être trouvées. À ce jour, il est bien évidemment impossible d'organiser des tournois. "Évidemment que j'aimerais qu'on en organise partout sur le territoire dès ce soir".

Un optimisme à toute épreuve pour Noël Le Graët qui attend "la clé de l'Etat, pour reprendre, soit les matchs amicaux, soit les compétitions". Mais face aux récentes annonces de la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, la fin de saison risque de ne pas être celle attendue par des milliers de passionnés du ballon rond.

L'interview de Noël Le Graët

Article : Rémy SAVARIT

Vidéo : Alexis DÉSIRÉ, Paul BOITEAU et Amélie VIAUD

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article