La glissade "Bleus" au pied du trophée !

26 mars 2021 à 20h59

Si proche, la France s'est inclinée dans les dernières secondes dans un Stade de France pluvieux face à l'Écosse. Malheureusement, les hommes de Fabien Galthié n'auront pas réussi à se défaire d'Écossais conquérants. Les Bleus terminent malgré tout deuxième du tournoi.

Et ce sont les Écossais qui ont lancé les hostilités ! Deux lignes de mire pour les Français : 21 points et quatre essais. Mais la météo n'aide en rien et rend le ballon glissant. Mais ça n'empêchera pas à la sixième minute, à Gaël Fickou de bien capter un ballon joué en chandelle par Ntamack ! Les Bleus cherchent les intervalles et mettent la pression sur les Écossais. Le XV de France obtient une mêlée à 5 mètres et prend le meilleur sur son adversaire. Au pied, Ntamack se loupe et l'arbitre revient à l'avantage. L'ouvreur toulousain, face aux perches, réussit sa pénalité (8', 3-0).

Mais deux minutes plus tard, Anthony Jelonch est hors-jeu ! L'Écosse choisit la pénaltouche. Le XV du Chardon se rapproche à 5 mètres de l'en-but tricolore. Quatorzième minute, c'est le coup de massue ! Van der Merwe, le plus sud-africain des Écossais aplati après un excellent ballon porté de sa sélection. Un essai à zéro, la France doit courir après le score. D'autant plus que Finn Russell a transformé (15', 3-7).

Quelques instants plus tard, Brice Dulin, manque de soutien et part à la faute. Une nouvelle pénalité pour les Écossais. Réussie par Finn Russell (18', 3-10).

Le réveil bleu

Dix minutes plus tard, la France montre ses talents de combativité. Et c'est grâce à une mêlée que les tricolores vont obtenir une pénalité lointaine, qui sera réussie par Romain Ntamack (28', 6-10). Les Bleus semblent enfin réveillés ! Ballon porté dans la foulée, les Écossais sont poussés à la faute. Les hommes de Fabien Galthié se remettent en confiance et font tourner le ballon. Mais l'action ne donnera rien et l'arbitre revient à l'avantage. 

La France se sent en confiance en mêlée fermée et choisit donc cette option. Ce qui permet ensuite un gros travail de Grégory Alldritt. Julien Marchand poursuit, suivi d'Haouas. Le XV de France pousse les Écossais à la faute et reprend une mêlée à 5 mètres. Les Bleus tirent avantage de cette phase. Antoine Dupont trouve Penaud qui remet à Dulin à l'intérieur. Le Rochelais aplati et donne de l'espoir aux tricolores ! En coin, Romain Ntamack donne trois points d'avance aux Bleus (36', 13-10).

Accélère, accélère !

La France est sur un nuage ! Grégory Alldritt perce le bloc Écossais et fait gagner de précieux mètres aux Bleus. La phase se poursuit sur l'aile droite, et la France obtient une pénaltouche. En prime, Stuart Hogg prend un carton jaune. Mais le lancer est en faveur du XV du Chardon et Van der Merwe renvoie tout le monde aux vestiaires. Les premières minutes de la deuxième mi-temps seront cruciales. Et la supériorité numérique à exploiter.

Le XV de France réalise une excellente entame et accélère d'entrée. Tout part de Brice Dulin. À la 43e minute, le Rochelais revient dans l'axe et permet aux Bleus de coulisser. S'en suivra une très bonne phase de conservation et de charges à répétition pour mettre à mal leurs adversaires. Mais un plaquage haut vient tout annihiler. Deux minutes après, Virimi Vakatawa fait le show ! Il finit par trouver un Damian Penaud en feu qui d'un coup de pied, prend le large pour aller marquer l'essai. Malheureusement, Ntamack croise trop et ne transforme pas (47', 18-10).

De son côté, l'Écosse ne lâche rien. À l'assaut de l'en-but tricolore, le XV du Chardon se montre intraitable. S'ils n'arrivent pas à aplatir, ils obtiennent une pénalité consécutif à un hors-jeu. Russell passe cette pénalité (52', 18-13). Dans une phase où les Bleus enchaînent les fautes et les Écossais, les pénaltouches, Uini Atonio fait son apparition sur la pelouse du Stade de France.

L'Écosse ne pardonne pas...

Dangereuse en touche, l'Écosse se montre une fois de plus opportuniste. Dave Cherry récupère un ballon, passe dans un trou et file aplatir. Après vidéo, l'essai est accordé et l'Écosse revient à hauteur de l'équipe de France. Finn Russell, chirurgical, permet à son pays de reprendre l'avantage (61', 18-20).

Et si les Écossais ne pardonnent pas, les Bleus sont à réaction ! Après une énorme phase lancée par Camille Chat, la France repasse devant par l'intermédiaire de Swan Rebbadj. Le Toulonnais qui a notamment pu compter sur un énorme travail de Grégory Alldritt, stopper juste avant la ligne, quelques secondes auparavant. Mais si les Bleus passent devant, ils ne prennent pas le large. Romain Ntamack loupe la transformation (66', 23-20).

...Mais l'Écosse voit rouge

À dix minutes de la fin, Finn Russell se rend coupable d'un geste à la gorge de Brice Dulin. La sentence ne pardonne pas : carton rouge. L'ouvreur écossais reconnaît d'ailleurs son erreur et salue chaleureusement le Rochelais. La France est en supériorité numérique, mais Baptiste Serin, tout juste rentré à la place d'Antoine Dupont, prend un carton jaune. Le match se déroule de nouveau à armes égales. Les deux équipes termineront à 14 contre 14. 

Et une nouvelle fois, les Écossais ne pardonnent pas ! C'est à l'issue d'une très longue séquence que Duhan Van der Merwe, nous fait une "Brice Dulin". Une passe sur l'aile, et un boulevard pour l'ailier qui va directement aplatir pour donner la victoire à ses coéquipiers. Adam Hastings transforme (83', 23-27).

Malgré la défaite, la France termine deuxième de ce tournoi, juste derrière les Gallois. Les hommes de Fabien Galthié auront sûrement payé leur indiscipline. Beaucoup de fautes de part et d'autres et des Écossais transcendés qui auront réalisé un tournoi et un match plus que valeureux. Désormais, cap sur un avenir, on espère, plus radieux pour les Bleus.

Rémy SAVARIT

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article