Cyclisme : le soleil brille sur le Stade !

19 avril 2021 à 08h54

Après un début de saison compliqué, bien qu'encourageant, le Stade Rochelais Charente-Maritime Women Cycling a réalisé un magnifique dimanche. S'offrant même son premier podium international de la saison. 

Ce dimanche, le Stade Rochelais Charente-Maritime Women Cycling courait pour la première fois de l’année sur deux courses le même jour. En Espagne, Célia Le Mouel, India Grangier, Noémie Abgrall et Élodie Le Bail étaient alignées sur la Vuelta CV Feminas. Tout comme normalement Séverine Eraud, forfait de dernière minute, à cause d’une angine. Autre course pour les Maritimes, le Grand Prix de Chambéry. Sur les routes françaises, un très beau collectif était au départ, emmené par Manon Souyris, Coralie Demay, Annabel Fisher, Mélanie Maurer, Noémi Rüegg et Maëva Squiban.

L’Espagne réussie aux Maritimes

Le placement, maître mot de la course et stratégie adoptée par l’équipe aujourd’hui en Espagne. Les abeilles rochelaises, toujours parfaitement bien placées et à l’affût de chaque changement de rythme et de chaque accélération, n’ont cette fois-ci pas subit la course. Sous la banderole des trois derniers kilomètres, toutes les filles étaient aux avants postes. Si Chiara Consonni de la Valcar lance son sprint d’assez loin, Barbara Guarischi de Movistar la colle de très près. Juste derrière, Elodie Le Bail en costaud vient disputer le sprint pour s'emparer de la 3e place. Une médaille de bronze qui félicite le très gros travail effectué par ses coéquipières. Notamment India Grangier. La Charentaise-Maritime, avait répondu aux attaques des Movistar. Grâce à ses efforts, elle termine aux portes du top 10 en s’offrant la 11e place. Célia Le Mouel finit 15e et Noémie Abgrall 20e.

« Faire une 3ème place sur une UCI 1.1, je n’aurais jamais pu imaginer ça en début de saison ! On me l’aurait dit, je ne l’aurais pas cru […] ça fait du bien au moral, car après les malchances que j’ai eu en début de saison, j’étais très frustrée » nous confie Elodie Le Bail. « Aujourd’hui, les sprinteuses à pointer étaient Valcar et Movistar, j’ai donc pris leur train malgré une chute évitée de justesse qui m’a un peu ralenti. Au final, une troisième place avec des sprinteuses de classe internationale, je ne pouvais pas demander mieux. […] Ça met en confiance pour la suite de la saison à moi et à toute l’équipe. J’ai hâte de passer à la suite ! »

Chambéry sourit aussi !

Le début de course est rapide. Une épreuve rapidement menée par l’équipe de France et les Maritimes. Au deuxième Grand Prix de la montagne, Annabel Fisher prend la seconde place mais se fera reprendre par le peloton. À 41 kilomètres de l’arrivée, la Française Gladys Verhulst d’Arkea et l’Italienne Giorgia Bariani de Top Girls Fassa Bortolo, s’échappent du peloton. Ce dernier ne les reverra pas.

Mais le Stade Rochelais reste dans la course, pour tenter de maintenir le contact. Dans le premier peloton, Noémi Rüegg, Manon Souyris, Mélanie Maurer et Coralie Demay sont à la poursuite des deux fuyardes. À 29 kilomètres de l’arrivée, le peloton réduit l’allure. Naturellement, l’écart augmente pour arriver à 1 minute et 50 secondes. À 17 kilomètres de l'arrivée, le chronomètre affichera même 3 minutes et 10 secondes d'avance pour l'échappée. À quatre kilomètres du final, Verhulst place une accélération, mais Bariani reste dans sa roue. Il faudra attendre les 500 derniers mètres pour voir la coureuse d'Arkea s’envoler vers la victoire. Giorgia Bariani termine 2e et Debora Silvestri complète le podium.

Du côté des Rochelaises

La Suissesse Noémi Rüegg vient se placer dans le top 10. Elle prend la 8e place et remporte le classement de meilleure sprinteuse. Sa compatriote Mélanie Maurer 14e, Manon Souyris 17e, Annabel Fisher 28e, Coralie Demay 29e. Maëva Squiban termine 37e à presque 13 minutes de la gagnante du jour.

Un très beau week-end de course pour les abeilles rochelaises qui montrent encore une fois leur motivation pour briller cette saison. Prochaine échéance pour le Stade Rochelais Charente-Maritime, le Ceratizit Festival Elsy Jacob du 30 avril au 2 mai.

Victor Peres-Boucheron (Crédit photo - Stade Rochelais Charente-Maritime Women Cycling)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article