Covid-19 : Nouvelles restrictions et augmentation des prix

01 février 2021 à 13h10

Vendredi 29 janvier, le Premier Ministre Jean Castex faisait état d’une circulation de la Covid-19 à « un niveau élevé et très préoccupant dans le contexte de la présence de variants plus transmissibles ». Avec plus de 20 000 nouveaux cas par jour le gouvernement joue ses dernières cartes pour retarder à tout prix un possible reconfinement : de nouvelles mesures restrictives à partir d'aujourd'hui. Le mois de février ne commence pas sous les meilleures auspices puisqu'il s'accompagne aussi d'une hausse des prix.

De nouvelles restrictions

La France ferme ses frontières aux pays extérieurs à l’Union Européenne (UE). Pour toutes entrées en France depuis un pays de l’UE, un test PCR négatif sera demandé aux frontières françaises. Les magasins non-alimentaires à l’intérieur des grands centres commerciaux considérés par le chef du gouvernement comme favorisant «  le plus de brassage » sont fermés à compter d’aujourd’hui. C'est le cas de l'Hyper U à Beaulieu près de La Rochelle qui dépasse la limite de 20 000 m² fixée par le gouvernement. 

Augmentation des prix

À ces fermetures s’ajoute une augmentation des tarifs de l’électricité de l’ordre de 3,5%. Une hausse qui pèsera environ 15 euros par an sur la bourse des français. Selon la Commission de Régulation de l’Énergie, elle est la « conséquence de la crise sanitaire de la Covid-19 sur le système électrique français ». Idem pour le gaz, cette fois expliqué par une augmentation de son prix sur les marchés internationaux, « conduisant les pays européens à puiser dans leurs stocks de gaz naturel ».

Le prix des paquets de cigarettes est lui aussi modifié, selon un arrêté du 4 janvier 2021. Une hausse ou une baisse de l’ordre de 10 centimes en fonction des marques. Les péages quant à eux seront de 0,30% à 0,65% plus honoreux selon les tronçons concernés.

Vincent LARREGAIN

Voir aussi

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article