Coup de Théâtre : Vincent Merling écarté !

23 mars 2021 à 12h16

Les supporters rochelais crient au complot 

Selon les informations de plusieurs médias sportifs, le président du Stade Rochelais, Vincent Merling n'a pas été élu parmi les réprésentants du rugby professionnel à l'assemblée générale. Conséquence : il ne peut plus se présenter à l'élection à la présidence de la Ligue Nationale de Rugby afin de succéder à Paul Goze, le président sortant. Lui qui était favori depuis quelques jours voit son principal opposant Jean-René Bouscatel, ancien président du Stade Toulousain s'offir une voie royale vers le fauteuil tant convoité. Un retournement de situation incroyable et quelque peu étrange.

Bouscatel, un maître tacticien

La presse était unanime, Jean-René Bouscatel n'avait aucune chance de remporter l'élection. C'était sans compter sur la pugnacité et le réseau de l'ancien président du Stade Toulousain. Selon nos informations, le fait qu'Alain Tingaud annule sa candidature pour rejoindre le camp Merling et les tractations liées à ce désistement n'ont pas plu à certains qui n'ont pas hésité à boycotter le rochelais. Aujourd'hui, 28 des 30 présidents du rugby professionnel français étaient présents au Pullman hotel de Bercy lors d'une réunion à huis clos. Pour postuler à la succession de Paul Goze, les candidats devaient dans un premier temps être élus à l'assemblée générale. Une formalité pensait-on pour Vincent Merling. Finalement, l'emblématique dirigant du Stade Rochelais est arrivé seulement en septième position des clubs de Top 14. Dans ces conditions, Vincent Merling ne peut plus candidater et laisse Jean-René Bouscatel décrocher la timballe avant même de combattre.

Les supporters partagés entre la joie et la haine 

Si les supporters du club maritime semblent désabusés et interrogatifs après ce coup de théâtre, beaucoup se réjouissent de cette issue défavorable. En grande majorité, les supporters sont heureux de garder un président qui fait l'unanimité dans leurs rangs et ce depuis 30 ans...

Jean-René Bouscatel, nouvel homme fort de la LNR

La nouvelle composition du bureau

Comme évoqué, Vincent Merling peut de nouveau se consacrer à son club de coeur ne faisant même pas partie du comité directeur de la Ligue Nationale de Rugby :

ExKT5znXMAIfE1q.jpg (252 KB)

Benjamin Ramaget

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article