Cinq ex du chantier des Francos en "Seine" pour les Victoires !

12 février 2021 à 15h01

Ils seront cinq sur scène ce vendredi soir. Cinq anciens artistes du chantier des Francos sur la scène de La Seine musicale pour les Victoires de la musique. Parmi eux, on retrouvera Suzane et Pomme. Les deux jeunes artistes, seront en lice face à Aya Nakamura dans la catégorie "artiste féminine de l'année". Quatre ans plus tard, voilà que Pomme continue ses prouesses. L'an dernier, elle avait été sacrée révélation du public de l'année devant Hoshi (qui avait connu un problème technique lors de sa prestation), Suzane et Aloïse Sauvage. 

Dans la catégorie "Album de l'année", Ben Mazué sera à l'honneur avec "Paradis". L'artiste de 40 ans, c'était fait connaître du public maritime en 2009, un an après avoir été Prix Jeunes Talents. Dans cette catégorie, il sera opposé à des poids lourds de la chanson française : Julien Doré avec Aimé, Benjamin Biolay avec Grand Prix, Gaël Faye avec Lundi Méchant ou encore Grand Corps Malade avec Mesdames. Christine and the Queens est aussi l'une des têtes d'affiche de cette soirée. Mais également une ancienne du chantier des Francos, faisant partie de la sélection de 2011. Ce vendredi soir, elle sera en lice pour le prix de la création audiovisuelle face à deux autres artistes. À savoir, Julien Doré pour son titre "Nous" et Woodkid, pour son titre Goliath. 

Hervé, un artiste en plein essor

Quant à Hervé, il fait parti de la jeune génération d'artiste. Nommé dans la catégorie "révélation masculine", il était l'an dernier sur la scène rochelaise (voir photo, crédit Rémy SAVARIT). Un artiste jeune, certes, mais pas méconnu, lui qui prête l'une de ses chansons pour la publicité de "Carte noire". 

Sur la scène de la Seine musicale, tous passeront devant une salle vide de public. Pomme, Suzane, Christine and the Queens, Hervé et Ben Mazué à retrouver dès 21h05 sur France 2.

Rémy SAVARIT

Pour revivre la soirée avec Hervé au chantier des Francos, c'est par ici :

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article