Brigitte Desveaux : sa revanche sur les verts 

22 avril 2021 à 14h40

Brigitte Desveaux, l’ancienne vice-présidente de l’agglomération rochelaise en charge des transports est de retour. Elle et Marc Maigné vont former un duo pour remporter le canton de Lagord aux prochaines élections départementales. Une exclusivité NA Radio. 

Le 14 septembre 2020, l’ancienne colistière du parti Europe Écologie Les Verts (EELV) annonçait son retrait de la vie politique et sa scission définitive avec la liste « Ensemble Ôsons l’Écologie » de Jean-Marc Soubeste. À l’origine de ce schisme au sein des écologistes rochelais : la question d’une alliance avec la gauche de Jean-François Fountaine pour remporter les élections municipales de l’année dernière. Une idée fermement rejetée par le candidat Jean-Marc Soubeste. Il déclarait que si son parti votait cette alliance, il ne l’accepterait pas et se retirerait de la course à la mairie. En refusant cette alliance, il comptait sans doute montrer la fermeté de son engagement écologique auprès des électeurs rochelais. Pas de concession possible avec une gauche traditionnelle trop laxiste vis-à-vis de pratique « anti-écologique ». Une décision qui coûta à EELV les élections municipales de la Rochelle et une figure historique incontournable du transport décarboné de l’Agglomération : Brigitte Desveaux.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, la carte Yelo permettant d’utiliser tous les transports avec un seul moyen de paiement, c’est elle. Une bonne partie des kilomètres de pistes cyclables que vous empruntez, c’est encore elle. Et après cet ultimatum, ce cador de l’écologie rochelaise déclarait au micro de Nicolas Coûte sur NA Radio : « Je suis de la génération Cohn-Bendit, on ne me dit pas ce que j’ai à dire ou à ne pas dire ». Libre du carcan de son parti, Brigitte Desveaux suit désormais ce credo à la lettre en acceptant une alliance avec des socialistes pour les élections départementales. Elle et Marc Maigné (divers gauche), le conseiller communautaire délégué à la gestion des milieux aquatiques porteront une liste de gauche pour les élections départementales.

Si la candidate réalise un véritable coup politique en s’alliant avec le centre-gauche rochelais, elle rappelle aussi le dilemme majeur de son ancien parti. Pour infléchir les politiques locales, les verts ont deux options : pratiquer une écologie de rupture en restant en opposition avec les partis classiques. Ou devenir une écologie de « gouvernement » qui accepte les concessions et s’allie avec une gauche encore puissante dans la cité maritime. 

Pour Brigitte Desveaux, la réponse est toute trouvée : « Je crois au projet territoire zéro carbone. » Et pour défendre cette conviction, elle n’hésite pas à s’allier avec un « fountainiste » comme Marc Maigné pour les départementales. Pourtant, la candidate ne renie pas son parcours politique, et décrit sa candidature comme « écologiste ». Elle nous confie conserver de très bonnes relations avec les verts et simplement souhaiter porter un projet auquel elle croit. Celui d'une transition écologique progressive en Charente-Maritime. 

Vincent Larregain 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article