À J-100 des JO, le 17 regarde vers Tokyo !

14 avril 2021 à 15h00

100 jours avant les Jeux olympiques ! Si certains athlètes sont déjà qualifiés pour Tokyo, d'autres doivent encore gagner leur place. Pour cette édition, la Charente-Maritime sera une nouvelle fois bien représentée (23 juillet - 8 août).

J-100 avant les Jeux olympiques de Tokyo ! Et au Japon, les Charentais-Maritimes, de naissance, d'adoption ou de passage seront au rendez-vous. L'occasion de faire un point sur les forces en présence. Si certains sont déjà qualifiés, d'autres doivent encore passer par un Tournoi de qualification olympique avant de s'envoler au pays du soleil-levant. 

CYCLISME SUR PISTE

Elle fait les beaux jours du Stade Rochelais Charente-Maritime Women Cycling. Coralie Demay reste avant tout une fervente partisane de la piste. La cycliste de 28 ans, compte de nombreuses participations à des Championnats du monde de cyclisme sur piste, et plusieurs podiums en Coupe du monde. Sans compter ses titres de championne de France, que ce soit en individuel ou en équipe. À Tokyo, ce sera en équipe que les débats vont se dérouler pour elle. Aux côtés de Clara Copponi, Marion Borras, Valentine Fortin et Marie Le Net, avec qui elle détient le record de France de la poursuite par équipes sur 4 000 mètres. Un record obtenu le 1er novembre 2019 lors d'une manche de Coupe du monde à Minsk en Biélorussie. En 4'17''372'''.

VOILE 

Elle sera l'une des favorites dans sa discipline. La Rochelaise Charline Picon sera à Tokyo cet été. Sacrée championne d'Europe il y a un mois pour la cinquième fois de sa carrière, elle peut aller chercher un deuxième titre olympique consécutif en planche à voile RS:X. Qualifiée depuis juin 2019, elle vivra ses troisièmes JO. Suppléante à Pékin en 2008, elle avait terminé 8e en 2012 à Londres avant de conquérir le Graal à Rio en 2016.

Manon Audinet représentera aussi la Charente-Maritime. Qualifiée depuis janvier 2020 en Nacra 17 à foil, elle et son binôme Quentin Delapierre ont toutes leurs chances de monter sur le podium. Vice-champion d'Europe, le duo a terminé troisième de la Lanzarote International Regatta disputé aux Canaries le 26 mars dernier.

Kevin Peponnet sera lui aussi de la partie. À Tokyo, il sera en duo avec Jérémie Mion. Le natif du Pays-Basque, licencié à La Rochelle, et son binôme, se sont qualifiés lors des championnats du monde de 470 au Danemark. Un ticket obtenu dès le mois d'août 2018. Le duo devient alors champion du monde de la discipline. En 2019, le duo rafle le bronze lors des Championnats d'Europe à Sanremo en Italie. Kevin Peponnet et Jérémie Mion ont en revanche connu des Mondiaux plus compliqués cette année. À Vilamoura, au Portugal, ils n'ont pris que la neuvième place. Une chose est sûre, à Tokyo, les voiles de Charente-Maritime seront hissées. Avec un cap vers la plus haute marche du podium ?

TIR

Il est l'homonyme d'un champion du monde 98. Emmanuel Petit. Bien loin du milieu du ballon rond, l'homme s'épanouit dans le skeet olympique. Âgé de 48 ans, celui qui est aussi policier dans la vie de tous les jours participera à ses premiers JO. Passé par le ball-trap, il prend sa licence à la Fédération Française de Tir à l'âge de 34 ans. C'est à ce moment-là qu'il plonge dans la discipline. Une spécialité qui va lui réussir, puisque l'été dernier, il égale le record du monde de réussite au tir lors des Championnats d'Europe, avec un 125/125. En 2018, il est également sacré champion du monde par équipes à Changwon en Corée du Sud. 

Elle est aussi Rochelaise de naissance. Lucie Anastassiou, 28 ans et licenciée au club de Châtelaillon-Plage pratique aussi le skeet olympique. Au bout du suspense, elle se qualifie pour les JO de Tokyo en juin 2019, en prenant l'argent lors des Jeux européens de Minsk en Biélorussie. Une très jolie performance pour l'athlète, seulement devancée par la championne olympique en titre, l'Italienne Diana Bacosi. La Rochelaise a aussi un palmarès qui parle pour elle : vice-championne du monde en 2011 (Belgrade en Serbie), médaillée de bronze en 2008 lors d'une manche de Coupe du monde (Tucson aux États-Unis), championne d'Europe en 2017 (Bakou en Azerbaïdjan), vice-championne d'Europe en 2018 (Loesberdorf en Autriche), dix titres de championne de France en 2004, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2015, 2017, 2018 et 2019.

Certains toujours dans l'attente

AVIRON

Un Saintais pourrait aussi mettre sa valise dans la soute, direction Tokyo. Victor Marcelot, 19 ans, a remporté le week-end dernier la médaille d'argent du quatre de couple léger lors des Championnats d'Europe d'aviron à Varèse en Italie. Celui qui est aussi champion d'Europe junior en skiff l'an passé, pourrait franchir un nouveau cap dans sa carrière. Participer au deux de couple poids léger de la régate de qualification olympique à Lucerne en Suisse du 15 au 17 mai.

BASKET 3X3

Il y aura trois tickets à décrocher. Si elle est sélectionnée pour le Tournoi de qualification olympique, qui se déroulera à Graz en Autriche, du 26 au 30 mai, Marie Mané aura elle aussi l'envie de défendre sa place en vue des JO. La joueuse de Nantes en Ligue féminine de basket, qui jouera à Landerneau la saison prochaine, avait été pré-sélectionnée pour un stage qui s'est tenu à l'INSEP en fevrier dernier. Un regroupement pour préparer le TQO à venir. Dans cette discipline, Marie Mané n'est pas novice. La Maritime est triple championne de France de basket 3x3.

À Graz, le Tournoi de qualification olympique regroupera l'épreuve masculine et féminine. Si la sélection n'a pas encore été dévoilée, un autre Rochelais pourrait y participer. Franck Seguela, 23 ans et joueur du Stade Rochelais Rupella. Celui qui a connu la Pro A, avec Pau-Orthez et la Pro B avec Gries-Oberhoffen et Chartres connaît également très bien le Basket 3x3. Champion du monde U23 en 2019, il compte également de nombreuses sélections à ce niveau. 

BEACH VOLLEY

Bien qu'il n'y ait plus de paire "Ré Beach Club", il y aura une part rétaise lors du TQO européen de beach-volley, qui se disputera du 24 au 27 juin prochain. Édouard Rowlandson s'étant retiré du projet olympique pour des raisons familiales, Youssef Krou fera la paire avec Olivier Barthélémy. Le duo, qui a signé chez les Dragons de Cannes en février dernier, aura toutes les chances de se qualifier lors de ce TQO.

À 100 jours des Jeux olympiques, c'est donc tout un département qui est derrière ses sportifs.

Même si la compétition sera relevée, rien ne sera impossible. Avec la marée verte et bleue, attention à la vague de médailles. 

Rémy SAVARIT (Illustration Pixabay)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article