| Fréquences Alertez NARadio
Politique

Municipales: A Périgny, chacun pour sa peau

Rémy SAVARIT | Publié le : 26/06/2020 à 21:06

Le camp de Guy Denier aurait-il peur dans ces dernières heures de campagne municipale ? Alors que Marie Ligonnière n'a cessé d'être attaquée ces derniers jours, le maire sortant et candidat à sa propre succession a publié ce vendredi soir un ultime tract. L'objectif, convaincre les électeurs de se rendre aux urnes ce dimanche pour lutter contre l'abstention d'un 1er tour qu'il a jugé être "une erreur". Guy Denier, appelle également ses administrés à "poursuivre ce chemin, commun, solidaire, sobre et innovant, rassemblés autour de véritables convictions".



Tous les coups sont permis



Est-ce une tentative de vouloir déstabiliser une dernière fois son adversaire ? Dans cette campagne, la jeune avocate a été attaquée par le camp adverse. Tout d'abord, lorsque Daniel Vince - qui a rallié Guy Denier pour le second tour - a envoyé un tract aux habitants de Périgny, qualifiant la liste "Périgny Tous Acteurs" de liste de "droite ultralibérale". Pourtant, Marie Ligonniere avait saisi le tribunal administratif sur ce point précis, car la préfecture avait attribué "arbitrairement" cette classe politique.



Une première attaque, puis une seconde quelques jours plus tard de la part de celui qui était tête de liste "Périgny accessible à tous" lors du premier tour. En effet, devant l'un de nos journalistes, ce dernier s'est mis à étaler publiquement un point précis de la vie privée de Marie Ligonniere.



Arrivée en tête avec quatre voix d'avance au premier tour, la liste "Périgny tous acteurs" n'a pas donné suite à tout ce rififi. Dimanche soir, la lutte, pourrait bien être acharnée. 


NA MEDIA EN DIRECT